Première journée européenne des grands-parents

Samedi 25 Novembre 2017

9h00 -13h00 – Annexe de la Mairie du 14ème - 12 rue Castagnou 75014 -

QUELS GRANDS-PARENTS, POUR QUELLE SOCIETE ?

LES GRANDS-PARENTS, DES SENIORS PAS COMME LES AUTRES …

 

On nous annonce que 31% de la population française aura plus de 60 ans en 2030, dont les trois quarts seront alors grands-parents, tandis que les jeunes de 20 à 30 ans ne représenteront que 13% de ladite population ! L’Union européenne compte actuellement environ 103 millions de grands-parents, soit 1/5 de sa population totale et la proportion des plus de 60 ans est en augmentation vertigineuse...


Actuellement, les grands parents en France, ce sont 16 millions de grands-parents au coeur des solidarités familiales (source INSEE), 22 millions d’heures de garde hebdomadaires de leurs petits-enfants, soit plus de 650 000 emplois à temps plein, (source Centre d’Analyse Stratégique) sans oublier 106 milliards en aides et donations annuelles à leurs enfants et 1,4 milliard d’aide financière directe à leurs petits-enfants (source sondage Odoxa « Le Parisien-Aujourd’hui en France- 2015).


Si on devient grand-parent en Europe à l’âge moyen d’environ 54 ans, les rôles joués par les grands-parents sont très variables selon les pays. Dans les pays du Sud, y compris la France, la société les culpabiliserait presque de ne pas jouer un rôle de garde alternative des petits enfants alors que ce sentiment d’obligation n’existe pas dans les pays du Nord (Suède, Danemark, Pays-Bas …). Bref, autant de pays, autant de valeurs, autant de rôles différents attribués aux grands-parents.


A l’Ecole des Grands-parents Européens nous revendiquons notre appellation de « grands-parents » riche de sens : force et richesse du lien intergénérationnel, rôle-pivot dans l’éclatement de la cellule familiale, force d’entraide économique et acteurs de la société civile.
Parce que toute l’Europe est amenée à réfléchir sur les formidables atouts que représentent les grands parents, L’EGPE, bien consciente de ces nouvelles figures de la grand-parentalité, convie des témoins européens à nous livrer leur vécu de grands parents en dialogue avec des experts français qui éclaireront de leur analyse la place spécifique que chaque société réserve à ses grands-parents.

 

PROGRAMME


 - 9h-9h30 : accueil café-croissants. 9h30 : Ouverture du colloque par la présidente de l’EGPE.


 - 9h45-10h15 « Grand-parent en 2017, un rôle à réinventer, vraiment ? » Eric DESCHAVANNE,

Professeur de philosophie, auteur, en collaboration avec P.H. Tavoillot de « Philosophie des âges de la vie » (Grasset).

Avec une espérance de vie de 80 ans, les grands-parents s’emploient à écrire une nouvelle page de leur vie : investissement associatif, garde des petits enfants, solidarité familiale, transmission intergénérationnelle.... Si notre société ne réalise pas le formidable gisement en ressources humaines qu’ils représentent, elle passera à côté d’un enjeu politique central.

 - 10h15-10h30 « Pastille d’humeur et d’humour », Olivier BERNARD, professeur de Sémantique.
On devient grand-parent en moyenne à 54 ans, alors grand-parent rime souvent avec vie professionnelle. Pourtant, cette dénomination de « grand-parent » s’efface derrière le nom de « senior », plus tendance. L’EGPE revendique l’appellation de grands-parents même si, aux yeux de notre société, elle peut apparaître teintée d’une notion de vieillissement ! Pourquoi ? Que cachent les mots ? Et si on en jouait ? »

 - 10h30-10h45 L’EGPE : pourquoi avoir voulu cette journée européenne ? La dimension européenne est au coeur des réflexions de l’EGPE. Toutes les études montrent que la France constitue, sur le plan des solidarités familiales, un point central entre les pays d’Europe du Sud et ceux du Nord. L’EGPE vous présentera quelques actions menées par le réseau.

 - 10h45-11h15 « L’Europe et le contrat social » par Bjarne HASTRUP, Danemark, C.E.O. de DaneAge. L’Europe, et le monde entier, voit sa population de plus de 60 ans augmenter de manière vertigineuse. Cela ne risque-t-il pas de poser de sérieuses questions à notre future jeunesse quant à la solidarité sociétale qui risque d’être bien lourde à porter pour elle ?
B. HASTRUP nous présentera également quelques particularités des grands-parents danois qui sont encore pour 50% en activité (contre 27% en France).

- 11h15-11h45 Francisco MUÑOZ, Espagne, Président de l’ « Asociación de Abuelos y Abuelas de España » viendra témoigner de l’extraordinaire élan de solidarité familiale, salué par la presse, que les grands-parents ont fourni afin d’aider leurs enfants et petits-enfants à faire face à la crise de 2008, solidarité dont ils continuent à faire preuve…

 - 11h45-12h15 Philip CHIRCOP, Malte, Président de la dynamique Fondation "Grandparents Malta" qu’il a créée en 2013, est également à l’origine, dès 2013 du "Grandparents' Day" unanimement salué par le Parlement maltais à un niveau national. Il nous livrera les raisons de ce succès.

 - 12h15-12h40 : temps de questions-réponses avec les auditeurs.

 - 12h40-13h00 Véronika KUSHTANI, Maitre de Conférences en Sociologie à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, nous livrera son analyse. Que retenir de ces témoignages attestant d’une réalité différente vécue par les grands-parents selon leur pays ? Le modèle sociétal de chaque pays peut nous éclairer sur le regard spécifique que chaque société porte sur ses grands-parents.

 - Conclusion de la Présidente de l’EGPE. Invitation au cocktail de clôture.

 

Inscription : cliquez pour ouvir le bulletin pdf

Biographie des Intervenants pdf