François Priser et le groupe Grands-Pères

 

Un groupe de grands-pères a vu le jour au sein de l’EGPE au cours de l’année 2016. En effet, pour des raisons qui tiennent à son histoire, l’EGPE est en majorité composée de grands-mères. Pour mieux répondre à notre vocation qui est d’aider à maintenir la cohésion familiale en favorisant les échanges entre grands-parents, parents et petits enfants mais également pour assurer une réelle représentativité, face aux Pouvoirs Publics, aux medias… nous souhaitons rééquilibrer la population masculine de l’association par rapport à la population féminine.

Le groupe, qui s’est réuni en 2016 et 2017, part du principe que les hommes se sentent plus à l’aise dans le concret et l’action, tandis que les femmes le sont davantage dans la parole et l’émotion. D’où l’idée de respecter la spécificité masculine tout en veillant à l’intégration du groupe dans l’EGPE.

D’ores et déjà, des actions ont été sélectionnées et préparées. Citons une visite du Sénat avec grands parents et petits enfants en janvier 2017, ainsi qu’un voyage au Havre à l’automne 2017. ci-joint, le compte-rendu de ce voyage : pdf

Coté réflexion, les travaux pourraient porter sur l’Europe des grands parents, l’échange intergénérationnel, notamment en matière de technologie...
Nous sommes actuellement une petite dizaine, la porte est ouverte, renseignez-vous : grands- pères, venez nous rejoindre, grands-mères, incitez votre mari ou vos connaissances à franchir le pas !

Quelques mots sur le travail de cette commission qui s’est constituée sous la houlette de François Priser depuis 2 ans. Une dizaine de grands-pères y participent plus ou moins régulièrement.
Plusieurs activités ont été conclues avec succès notamment :
- Connaissance de nos institutions avec la visite du Sénat en janvier 2016
- Découverte de la ville du HAVRE en octobre 2017 – GP/PE
- Visite du Musée SAFRAN avec la découverte du monde de l’aéronautique en décembre 2017

Un nouveau souffle était recherché et a peut- être été trouvé lors de la première réunion de la saison le 19 septembre 2018 :

Plusieurs pistes sont envisagées :

- Découverte des métiers pour nos petits-enfants avec le projet d’organiser « la journée des métiers de l’EGPE » : des grands-parents, sur la base du volontariat, viendraient parler du métier qu’ils ont exercé (ou qu’ils exercent encore) et répondre aux questions des petits-enfants au cours d’une journée à déterminer au printemps 2019 – sujet à échanges entre trois générations GP, enfants, petits-enfants….

- Toujours dans la perspective de la découverte des métiers un voyage de 48h a été programmé pour avril 2019 sur le site de Saint Nazaire avec visite d’une usine Airbus et d’un chantier naval – GP/PE

- Enfin, dans la continuité de la connaissance de nos institutions, visite GP/PE de l’Assemblée Nationale pendant la session parlementaire.

Tout cela reste à finaliser et nous vous tiendrons au courant de la suite de ces projets prochainement.

 

Babalia

Pour aller sur le site des Babalias cliquez ICI

 



Colloque de l’E.G.P.E. Samedi 30 Novembre 2019.


9h00-13h00. Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris.
(Entrée par le 5 rue de Lobau. 75004 Paris)

 

« Le langage, quels enjeux pour l’Ecole et les familles ? »


________________________________________
Depuis près de dix ans, avec l’agrément du rectorat, l’EGPE organise des « ateliers de langage » au sein des écoles maternelles qui en formulent la demande. Ils sont animés par des grands-parents bénévoles qui sont convaincus que leur action renforce les liens entre les générations et reçoivent, dans le cadre de l’EGPE, une formation régulière de la part de professionnels de la petite enfance.
Chaque semaine, un binôme de grands-parents anime, dans la même école, des activités auprès de groupes restreints d’enfants, sélectionnés par les enseignants, avec lesquels est mené un travail en étroite collaboration dans le cadre du projet d’école. Nous sommes convaincus qu’en donnant « les mots pour le dire » aux enfants, ils sauront mieux résister à la tentation de la violence, qui, trop souvent, se substitue au dialogue.
En France, le rôle de la maternelle a toujours été primordial. Cependant, les spécialistes des neurosciences et des sciences cognitives nous mettent en garde : c’est autant d’apprentissage que d’affection que les jeunes enfants ont besoin. L’école maternelle est appelée à être « le lieu de constitution de la sécurité émotionnelle et de l’épanouissement affectif » (E. Macron), à devenir « l’école du langage et de l’épanouissement » (J.M. Blanquer, ministre de l’Education Nationale).
Ces ateliers de langage développent chez l’enfant curiosité et confiance en soi et lui permettent aussi d’aborder le cours préparatoire avec un maximum de vocabulaire. Quand on sait que le nombre de mots acquis avant l’entrée en C.P. peut varier de 500 mots à 2 500 mots, on se rend bien vite compte que les chances de réussite scolaire ne sont pas égales. À l’EGPE, nous sommes engagés dans une citoyenneté active et nous ne pouvons qu’encourager le plus grand nombre possible de grands-parents bénévoles à s’investir au sein des « ateliers de langage ».
C’est pour réfléchir à tous les enjeux liés au langage que nous vous invitons à participer à ce colloque.

Colloque de l’E.G.P.E. Samedi 30 Novembre 2019.
9h00-13h00. Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris.

 

PROGRAMME
« Le langage, quels enjeux pour l’Ecole et les familles ? »

Accueil à partir de 8h30

9h00 : ouverture du colloque par Armelle Le Bigot Macaux, Présidente de l’EGPE.

9h00-9h45 « Les ateliers de langage de l’E.G.P.E. » Présentation filmée suivie du témoignage des enseignants et chefs d’établissement accueillant ces ateliers. Qu’en pensent les enseignants dont les élèves participent aux ateliers ?

9h45-10h15 « Pour un nécessaire accompagnement de l'apprentissage de la parole du petit enfant » par Bruno GERMAIN, Enseignant en Sciences du Langage, Université Paris Descartes.

10h15-10h45 « Grands Parents, à vous de jouer. De l’importance du rôle des grands-parents dans l’acquisition du langage » par Marcel RUFO, Professeur Emérite de pédopsychiatrie, Université Aix Marseille.

10h45-11h00 « Pastille d’humeur et d’humour » par un intervenant qui n’a pas la langue dans sa poche et jongle avec les mots, Olivier BERNARD, consultant en Sémantique, Université de Bourgogne.

11h00 – 11h30 : pause-café-consultation et dédicace d’ouvrages.

11h30-12h00 « La maîtrise du langage, un outil de prévention précoce de la violence et une arme de défense contre la souffrance scolaire ». Emmanuelle PIQUET, fondatrice du Centre « Chagrin Scolaire ».

12h00-12h30 Comment l’Education nationale perçoit-elle ces ateliers ?
Intervention de Madame Eve LELEU-GALLAND, Inspectrice-professeure de l’Éducation nationale et conseillère du Recteur de Paris pour l’enseignement pré-élémentaire.

 

Conclusion de la Présidente de l’EGPE.

Cocktail de clôture.

 

Programme en pdf : pdf             Bulletin d'inscription en pdf : pdf

 

 

Première journée européenne des grands-parents

Samedi 25 Novembre 2017

9h00 -13h00 – Annexe de la Mairie du 14ème - 12 rue Castagnou 75014 -

QUELS GRANDS-PARENTS, POUR QUELLE SOCIETE ?

LES GRANDS-PARENTS, DES SENIORS PAS COMME LES AUTRES …

 

On nous annonce que 31% de la population française aura plus de 60 ans en 2030, dont les trois quarts seront alors grands-parents, tandis que les jeunes de 20 à 30 ans ne représenteront que 13% de ladite population ! L’Union européenne compte actuellement environ 103 millions de grands-parents, soit 1/5 de sa population totale et la proportion des plus de 60 ans est en augmentation vertigineuse...


Actuellement, les grands parents en France, ce sont 16 millions de grands-parents au coeur des solidarités familiales (source INSEE), 22 millions d’heures de garde hebdomadaires de leurs petits-enfants, soit plus de 650 000 emplois à temps plein, (source Centre d’Analyse Stratégique) sans oublier 106 milliards en aides et donations annuelles à leurs enfants et 1,4 milliard d’aide financière directe à leurs petits-enfants (source sondage Odoxa « Le Parisien-Aujourd’hui en France- 2015).


Si on devient grand-parent en Europe à l’âge moyen d’environ 54 ans, les rôles joués par les grands-parents sont très variables selon les pays. Dans les pays du Sud, y compris la France, la société les culpabiliserait presque de ne pas jouer un rôle de garde alternative des petits enfants alors que ce sentiment d’obligation n’existe pas dans les pays du Nord (Suède, Danemark, Pays-Bas …). Bref, autant de pays, autant de valeurs, autant de rôles différents attribués aux grands-parents.


A l’Ecole des Grands-parents Européens nous revendiquons notre appellation de « grands-parents » riche de sens : force et richesse du lien intergénérationnel, rôle-pivot dans l’éclatement de la cellule familiale, force d’entraide économique et acteurs de la société civile.
Parce que toute l’Europe est amenée à réfléchir sur les formidables atouts que représentent les grands parents, L’EGPE, bien consciente de ces nouvelles figures de la grand-parentalité, convie des témoins européens à nous livrer leur vécu de grands parents en dialogue avec des experts français qui éclaireront de leur analyse la place spécifique que chaque société réserve à ses grands-parents.

 

Interview de Madame Geniève AVENARD - Présidente du Réseau Européen des Défenseurs des Enfants (ENOC) 

 

PROGRAMME


 - 9h-9h30 : accueil café-croissants. 9h30 : Ouverture du colloque par la présidente de l’EGPE.


 - 9h45-10h15 « Grand-parent en 2017, un rôle à réinventer, vraiment ? » Eric DESCHAVANNE,

Professeur de philosophie, auteur, en collaboration avec P.H. Tavoillot de « Philosophie des âges de la vie » (Grasset).

Avec une espérance de vie de 80 ans, les grands-parents s’emploient à écrire une nouvelle page de leur vie : investissement associatif, garde des petits enfants, solidarité familiale, transmission intergénérationnelle.... Si notre société ne réalise pas le formidable gisement en ressources humaines qu’ils représentent, elle passera à côté d’un enjeu politique central.

 - 10h15-10h30 « Pastille d’humeur et d’humour », Olivier BERNARD, professeur de Sémantique.
On devient grand-parent en moyenne à 54 ans, alors grand-parent rime souvent avec vie professionnelle. Pourtant, cette dénomination de « grand-parent » s’efface derrière le nom de « senior », plus tendance. L’EGPE revendique l’appellation de grands-parents même si, aux yeux de notre société, elle peut apparaître teintée d’une notion de vieillissement ! Pourquoi ? Que cachent les mots ? Et si on en jouait ? »

 - 10h30-10h45 L’EGPE : pourquoi avoir voulu cette journée européenne ? La dimension européenne est au coeur des réflexions de l’EGPE. Toutes les études montrent que la France constitue, sur le plan des solidarités familiales, un point central entre les pays d’Europe du Sud et ceux du Nord. L’EGPE vous présentera quelques actions menées par le réseau.

 - 10h45-11h15 « L’Europe et le contrat social » par Bjarne HASTRUP, Danemark, C.E.O. de DaneAge. L’Europe, et le monde entier, voit sa population de plus de 60 ans augmenter de manière vertigineuse. Cela ne risque-t-il pas de poser de sérieuses questions à notre future jeunesse quant à la solidarité sociétale qui risque d’être bien lourde à porter pour elle ?
B. HASTRUP nous présentera également quelques particularités des grands-parents danois qui sont encore pour 50% en activité (contre 27% en France).

- 11h15-11h45 Francisco MUÑOZ, Espagne, Président de l’ « Asociación de Abuelos y Abuelas de España » viendra témoigner de l’extraordinaire élan de solidarité familiale, salué par la presse, que les grands-parents ont fourni afin d’aider leurs enfants et petits-enfants à faire face à la crise de 2008, solidarité dont ils continuent à faire preuve…

 - 11h45-12h15 Philip CHIRCOP, Malte, Président de la dynamique Fondation "Grandparents Malta" qu’il a créée en 2013, est également à l’origine, dès 2013 du "Grandparents' Day" unanimement salué par le Parlement maltais à un niveau national. Il nous livrera les raisons de ce succès.

 - 12h15-12h40 : temps de questions-réponses avec les auditeurs.

 - 12h40-13h00 Véronika KUSHTANI, Maitre de Conférences en Sociologie à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, nous livrera son analyse. Que retenir de ces témoignages attestant d’une réalité différente vécue par les grands-parents selon leur pays ? Le modèle sociétal de chaque pays peut nous éclairer sur le regard spécifique que chaque société porte sur ses grands-parents.

 - Conclusion de la Présidente de l’EGPE. Invitation au cocktail de clôture.

 

Diaporamas des interventions : EGPE pdf  Espagne pdf  Maltepdf  Danemark pdf 

 

Biographie des Intervenants pdf

 

Bonne Nouvelle !

Le cahier d'activités complices Logo ChezPapiMamieréalisé en collabaration avec les Editions 365 est arrivé dans les points de vente habituels.

Merci de lui réserver un accueil enthousiate.

Voir le site : Chez Papi Mamie